Mon parcours est atypique puisque je suis diplômée des métiers du social et je suis venue à la céramique quelques années après. Pour moi, l’intérêt dans ce travail était d’utiliser l’activité comme support éducatif; qu'il puisse être pratique, social ou artistique. Le plaisir de travailler la terre a toujours été présent mais la démarche de me professionnaliser s’est faite progressivement. Les  rencontres  avec  des  potiers  et  l’expérience  de  mes  voyages, m’ont montré les multiples possibilités qu’offre le travail de la terre. J’ai d’abord suivi des cours auprès de Valérie Camy. J’y ai découvert une première approche des techniques du tour. J’ai ensuite suivi une formation complète à l’atelier d’Y-M Dumortier. Maintenant, je me forme continuellement au sein de mon atelier. Je travaille essentiellement au tour, où je pense et crée mes propres pièces. Je travaille avec du grès local en haute température. Je base mon travail d’après dessin et maquettes en terre. Ensuite, je cherche la forme désirée au tour. Je compose mes émaux en utilisant différentes matières premières et oxydes, tels que la cendre de lavande, la cendre d’os, l’oxyde de manganèse... . Mes céramiques subissent deux cuissons jusqu'à 1280°. Mon travail laisse parfois, apparaître, la terre brute.